Depuis quatre ans, l’ex-président de l’Olympique de Marseille se battait contre un double cancer. Il est décédé à l’âge de 78 ans.

Bernard Tapie n’est plus. Cette fois-ci l’homme d’affaires aux multiples talents et activités ne démentira pas l’annonce de sa mort. Il a succombé aux suites du cancer qu’on lui a découvert à l’automne 2017. L’homme d’affaires et ancien dirigeant de l’Olympique de Marseille pendant les années fastes du club, ayant notamment gagné la Ligue des champions en 1993, est décédé ce 3 octobre à l’âge de 78 ans. Né dans le 20e arrondissement de Paris, Bernard Tapie a grandi à la Courneuve et a multiplié les activités et les casquettes : Terraillon, Adidas, La Vie Claire, l’Olympique de Marseille, ou Wonder. Il fut également comédien, ministre de la ville à deux reprises, député, chanteur, détenteur du record de la traversé de l’Atlantique sur son bateau Le Phocéa. plus récemment son propre groupe Bernard Tapie et le groupe éponyme. On retiendra également de Bernard Tapie son emission Ambitions diffusée sur TF1 en 1986 et 1987. Il se battait contre un cancer depuis plus de quatre années.

Problèmes judiciaires

Les dernières années de sa vie ont été marquées par une flopée d’affaires judiciaires et condamné à de la prison ferme pour « corruption » et « subornation de témoins » dans l’affaire du match truqué VA-OM, ainsi que pour « fraude fiscale » dans l’affaire du Phocéa, pour avoir bénéficié de sous-facturations de la société exploitant le yacht ou de dispenses de factures. Il avait également été condamné à de la prison avec sursis pour « abus de biens sociaux » dans l’affaire Testut, la société qu’il gérait, mais aussi pour « faux, usage et recel de faux, abus de confiance et de biens sociaux » dans l’affaire des comptes de l’OM. Il avait été condamné à rembourser les 404 millions d’euros indûment perçus dans le cadre de l’affaire Tapie-Crédit lyonnais. En 2019, il avait finalement été relaxé après avoir été mis en examen pour « escroquerie en bande organisée » et « détournement de fonds publics » dans cette affaire d’arbitrage controversé qui avait alloué quelque 403 millions d’euros à Bernard Tapie. En avril dernier, le tribunal de commerce de Bobigny a prononcé la liquidation judiciaire des sociétés de Bernard Tapie, en rejetant son plan de remboursement des quelque 400 millions d’euros auquel il a été condamné dans l’affaire de l’arbitrage de son litige avec le  Crédit Lyonnais.

Depuis la mi-septembre, Bernard Tapie ne quittait presque plus sa chambre et ne se levait qu’avec grande difficulté de son lit. Un à un les soins qu’il a subi pour endiguer son cancer de l’estomac et de l’oesophage ont montré leurs limites. Jusqu’au bout l’homme d’affaires aura montré un courage sans faille dans sa lutte contre la maladie. Il ne se plaignait pas et acceptait de tester des traitements expérimentaux tant pour lui que pour « faire avancer la science ». Bernard Tapie est mort entouré des siens, sa femme Dominique, ses quatre enfants, ses petits enfants et son arrière-petit-fils.

A propos de l'auteur

iKatele

Laissez une réponse

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *